bas-gauche bas-droit
espace espace espace "Il n'y a plus de politique intérieure nationale.
 Il n'y a plus que des politiques européennes qui sont partagées dans une souveraineté commune."

Viviane Reding, vice-présidente de la Commission Européenne
espace espace
bas-gauche bas-droit
ecarteur

Accueil

ecarteur
coin haut gauche coin haut droit
Sortir au plus vite de l'UE

Tel est en effet l'objectif premier de l'AGIMO : sortir de cette dictature. Car c'est bien de cela qu'il s'agit. La France n'est plus un pays indépendant. Cela est moins visible qu'avec le pétainisme car nous ne subissons pas une occupation étrangère mais, pour autant, nous avons bien perdu toute indépendance. Nous le constatons d'ailleurs depuis des décennies : quelle que soit la combinaison gouvernementale en place c'est toujours la même politique qui s'applique. Que le président de la république soit de "droite" ou de "gauche", qu'il y ait ou non une cohabitation ce sont toujours les GOPE (Grandes Orientations de la Politique
Economique) élaborées à Bruxelles qui sont mises en oeuvre. La loi El Khomri, les lois sur les retraites et bien d'autres répondent aux exigences des GOPE. Les commissaires européens qui dirigent ne sont élus par personnes. Les députés élus du parlement européen n'ont aucun pouvoir. En voici une preuve parmi d'autres : les députés européens avaient voté en 2014 à 61% contre la commercialisation et la culture du maïs transgénique mais la Commission Européenne est passée outre. Ainsi les 80% de français qui sont contre la culture d'OGM ont vu l'arrivée d'un nouvel OGM dans leurs rayons. Preuve aussi que dans ces conditions les députés de l'assemblée nationale ne servent à rien. Ils avaient voté à 85% contre la réintroduction des farines animales dans notre alimentation mais cela a tout de même été imposé par l'Union Européenne en juillet 2011. Alors rien ne peut améliorer la situation des français sans d'abord sortir de l'UE. Tous ceux qui proposent une "autre Europe" vous mentent. Elle n'est pas réformable. Tous les pseudos-révolutionnaires qui prétendent que la question européenne n'est pas importante vous mentent. Il est absurde de prétendre faire une révolution en France, ou seulement changer de régime, sans quitter l'UE. C'est aussi absurde que de prétendre faire une révolution socialiste dans un pays colonisé sans s'affranchir du joug du colonialisme. Il faut donc commencer par sortir de l'UE. Il faut regrouper dans un nouveau CNR toutes les forces qui sont prêtes à entrer en résistance.
coin bas gauche coin bas droit
ecarteur ecarteur

Proclamation de l'AGIM0


L'AGIMO a été proclamée en pleine crise sanitaire avec la pandémie du coronavirus. C'est pourquoi, pour répondre à l'urgence, elle propose en premier lieu un plan de sauvegarde de la population en 8 points (texte ci-contre). Cette crise sanitaire se conjugue avec une crise économique mondiale de grande ampleur qui inquiète les capitalistes.

Mais, pour les travailleurs, peu importe que les banques fassent faillite. Si les mesures élémentaires pour assurer la vie et la santé sont incompatibles avec les exigences de l'Union Européenne et des capitalistes alors il faut passer à un stade supérieur d'organisation. Il faut que les travailleurs prennent le pouvoir.

L'AGIMO reprend à son compte le mot d'ordre des gilets jaunes et du mouvement social déclenché depuis décembre 1919 : "MACRON DEMISSION". Qu'il dégage !

Il faut donc que les organisations ouvrières traditionnelles (PCF, PS, FI) forment un gouvernement provisoire mais en aucun cas nous ne les laisserons faire une politique à la Tsipras. Elles devront immédiatement lancer la procédure de sortie de l'UE, instaurer le RIC et convoquer une Assemblée Constituante. L'expérience du Brexit nous montre qu'un plan de sortie de l'UE peut être mis en place en moins de trois mois puisque nous bénéficions de l'expérience des anglais. L'AGIMO propose de regrouper dans un nouveau CNR toutes les forces qui sont pour le Frexit. Nous savons qu'elles sont majoritaires puisque nous avons voté contre l'UE en 2005. Actuellement 7 organisations politiques se prononcent pour le Frexit : UPR, PRCF, ParDem, POI, POID, Patriotes, clubs "penser la France". Il faut les regrouper dans un nouveau CNR mais ce n'est pas suffisant. En particulier, il faut que les Gilets Jaunes cessent de tergiverser sur la question du Frexit sans lequel ils ne pourront jamais avoir le RIC en toute matière pour lequel ils se sont prononcés. Il ne leur resterait plus qu'un RIC applicable localement ce qui serait de peu d'intérêt. Ils peuvent même prendre l'initiative en lançant un appel dans ce sens. Le mouvement des Gilets Jaunes pourrait ainsi rebondir en entrant de plain pied dans le combat politique tout en restant apartisan. Il leur faudra pour cela surmonter la puissante pression des européistes qui s'exprime assurément jusque dans leurs rangs. Il faudra d'ailleurs plus que la participation des Gilets Jaunes. Il ne faut pas se résigner à accepter que tous les militants des organisations traditionnelles du mouvement ouvrier suivent les dirigeants actuels dans leurs misérables trahisons comme le vote du 19 mars 2020 à l'assemblée nationale. Rappelons que, ce jour-là, ils ont voté la loin de finance rectificative pour 2020 qui accorde un cadeau de 300 milliards aux banques plutôt que d'exiger la mise oeuvre d'un plan de sauvegarde de la population tel que celui que nous proposons ci-contre. Ils ont tous voté pour les banques. Ils ont tous voté pour le capitalisme : les députés du Parti Communiste (Roussel en tête), du Parti Socialiste (Faure), de la France Insoumise (Mélenchon). Ce sont tous des traitres ! Du PCF, du PS et de la FI doivent se détacher les militants qui rejoindront le nouveau CNR si les actuels dirigeants le refusent.
coin haut gauche coin haut droit
espace

Plan de sauvegarde de la population


1. La réouverture immédiate des places supprimées dans les hôpitaux.

2. La réouverture de toutes les usines produisant du matériel médical qui ont été fermées et réquisition d'usines complémentaires s'il le faut pour produire des masques FFP, bouteilles d'oxygène, respirateurs, tests de dépistage, lits, surblouses.

3. Ces mesures permettront la fabrication de matériel de test en nombre suffisant pour assurer le dépistage gratuit de toute la population et la fabrication de masques FFP pour assurer la distribution gratuite à toute la population.

4. Ces mesures permettront aussi de fournir aux médecins des hôpitaux tout le matériel dont ils ont besoin.

5. La réquisition immédiate de tous les bâtiments disponibles pour loger dans des conditions permettant le confinement à domicile des sans-abris, des migrants logés sous tentes, des internés en centre de rétention, ce qui suppose que les moyens soient dégagés pour permettre leur alimentation et des conditions d'hygiène correctes.

6. Toutes les mesures doivent être prises aussi pour permettre le confinement dans des conditions décentes des personnes incarcérées dans les prisons.

7. La prescription de confinement ciblé-adapté peut être prise par les médecins comme solution alternative pour les cas où un confinement strict pourrait être psychiquement traumatisant avec toutes précisions nécessaires.

8. Il faut qu'en urgence tous les spécialistes du domaine se réunissent en colloque et décident des positions à prendre sur toutes les questions médicales qui font débat notamment l'usage de la chloroquine comme éventuel antiviral.
coin bas gauche coin bas droit
ecarteur ecarteur ecarteur
coin haut gauche coin haut droit

Il y a-t-il une contradiction ?


Le fait que nous demandions qu'un gouvernement du PCF, du PS et de la FI organise la sortie de l'UE nécessite quelques explications puisqu'il y a une apparente contradiction. Nous savons tous en effet que les directions de ces organisations sont fermement opposées au Frexit.

Il s'agit pour nous d'exprimer le plus clairement possible les aspirations de la masse des travailleurs afin de les diriger vers la prise du pouvoir. La sortie de l'UE est une aspiration populaire. Rappelons que le peuple a clairement indiqué lors du référendum de 2005 qu'il ne veut pas de cette UE. Il avait pourtant subi une propagande effrénée relevant du bourrage de crâne. Toutes les radios, les télés et les journaux n'avaient fait que de vanter les avantages de l'UE en prédisant d'ailleurs que le vote pour le "Oui" allait l'emporter.

Par ailleurs, les travailleurs n'ont pas d'autres solutions pour se mobiliser massivement que de le faire dans le cadre de leurs organisations traditionnelles quel que soit d'ailleurs ce qu'ils en pensent. Ils aspirent à l'unité de leurs organisations. Le bilan de la dernière élection présidentielle est de ce point de vue clair. S'il y avait eu un seul candidat à la place de Hamon et de Mélenchon, il aurait été élu. Les travailleurs veulent cette unité.

Il n'y a donc de contradiction que pour ceux qui ne raisonnent qu'avec la logique formelle. Or, les marxistes manient la dialectique. Il n'y a pas de contradiction, par exemple, entre les états "solide", "liquide" et "gazeux". L'eau est un liquide qui peut être solide (la glace) ou gazeux (la vapeur d'eau). Ce n'est qu'une question de température. La dialectique est dans la nature comme disait Engels. Elle est aussi, et surtout, dans la lutte des classes. En proposant un gouvernement PCF/PS/FI qui organise la sortie de l'UE, nous voulons "faire monter la température". Nous n'adressons pas cette demande aux seules directions des organisations mais aussi à l'ensemble des travailleurs et des militants. C'est la voie qui permet de les mener vers la victoire car, si les directions-traitres leur barrent le chemin, ils devront les bousculer. Elles devront céder ou d'autres prendront leur place. C'est ainsi que se regroupe et se forme une avant-garde. Dans le même temps nous proposons d'ailleurs à toutes les organisations de former un nouveau CNR pour organiser la résistance contre la dictature de l'UE.
coin bas gauche coin bas droit

Qui sont les militants de l'AGIMO ?


Les militants qui, depuis plus de deux ans, interviennent au sein de l'UPR pour construire une avant-garde du mouvement ouvrier ont décidé de franchir une nouvelle étape en proclamant l'AGIMO. Ils administraient le groupe de discussion FLEVITA (Frexit, Laïcité, Exigence de Vérité, Internationalisme, Tolérance, Antiracisme) sur Facebook. Celui-ci devient le groupe de discussion de l'AGIMO. Il a actuellement 650 membres.

L'AGIMO est ouverte à tous les internationalistes qui sont partisans du Frexit (sortie de l'UE, de l'euro et de l'OTAN). Plusieurs cas de figure peuvent se présenter pour un militant de l'AGIMO.

petit carré Il peut n'être membre d'aucune autre organisation politique.

petit carré Il peut, en plus de l'AGIMO, être membre d'une autre organisation favorable au Frexit : UPR, PRCF, ParDem, POI, POID, clubs "penser la France". Toutefois, étant internationaliste, il ne peut pas être adhérent de l'organisation "Les Patriotes" bien que celle-ci soit favorable au Frexit et puisse donc être intégrée au nouveau CNR que nous appelons de nos voeux. Bien évidemment, les membres de l'AGIMO peuvent aussi adhérer à l'UPR qui regroupe des patriotes et des internationalistes. Nous vous invitons à nous signaler toute autre organisation qui serait favorable au Frexit.

petit carré Il peut aussi être membre d'une organisation politique dont les dirigeants sont opposés au Frexit mais, dans ce cas, il doit annoncer publiquement qu'il est en opposition avec sa direction et qu'il veut faire changer l'orientation de cette organisation.

Indépendamment de ces considérations les membres de l'AGIMO peuvent se considérer ou non comme des Gilets Jaunes. Répétons, par ailleurs, que les membres de l'AGIMO doivent être internationalistes. Pour toutes précisions sur "internationalisme, patriotisme, nationalisme et mondialisme" reportez-vous à la page "Internationalisme".

C'est donc à tous les militants du mouvement ouvrier que l'AGIMO s'adresse :

Rejoignez-nous !
Engagez-vous dans ce combat pour un nouveau CNR,
pour le Frexit, pour le RIC,
pour l'Assemblée Constituante.



Pour toute demande reportez-vous à la page "Contact"